Accueil


Pourquoi l’évolution ne nous a-t-elle pas guéris de la maladie ?

La biomédecine nous permet de comprendre les maladies d’un point de vue moléculaire. Quant à l’anthropologie biologique, elle nous enseigne, par la théorie de l’évolution, la fabuleuse histoire du développement d’homo sapiens. Mais comment se fait-il que malgré des millions d’années d’évolution et de perfectionnement des mécanismes biologiques… les humains soient toujours malades ? Cette question à l’origine d’une nouvelle discipline – la médecine évolutionniste – peut certes mener à de nombreuses spéculations, mais elle permet surtout de mettre en exergue la relation homéostatique existant entre la santé et la maladie. Ainsi, si certains souffrent d’une anémie falciforme, d’autres en bénéficient lorsqu’ils contractent le paludisme. Si notre système immunitaire nous protège contre de nombreux pathogènes, certains meurent des complications de maladies auto-immunes. Qui plus est, certaines situations socioéconomiques (alimentation, mode de vie, déplacement de populations) peuvent créer des mismatchsévolutifs, nous faisant passer de la santé à la maladie – les exemples contemporains sont d’ailleurs nombreux (intolérance au lactose, cancers, etc.). Dans la clinique, comme dans notre compréhension des systèmes biologiques, il prévaut donc de considérer la manière par laquelle la prise en compte de l’histoire évolutive du patient et de son contexte socioculturel influencent sa santé, et par extension, sa possibilité de devenir malade.

 

Les modules Médecine et les humanités traitent de philosophie, d’éthique, d’histoire, d’art et de littérature et de leurs rapports avec la pratique de la médecine. Rédigés par des spécialistes des sciences humaines et médicales, ils ont pour but d’offrir un complément de connaissances et de réflexions pour que les étudiants et les professionnels de la santé puissent construire leur vision de la maladie et des soins dans une perspective bio-pycho-sociale nourrie de savoirs élargis.

L’auteur

francois-Auclair

Ancien étudiant d’anthropologie au baccalauréat et à la maitrise, Patrick Foucault s’est toujours intéressé aux relations interculturelles ainsi qu’à la santé des peuples autochtones. Après avoir complété ses études en médecine à l’université d’Ottawa et sa résidence à l’université McGill, il poursuivit son rêve d’aller travailler en territoire arctique – à Iqaluit – lieu où il pratique actuellement la médecine.

 

Objectifs du module d’auto-apprentissage

A l’issue de ce module, le participant sera capable de

1 –Revoir les concepts clés de la théorie de l’évolution et de l’évolution humaine

2 – Comprendre les liens pouvant exister entre la théorie de l’évolution et les maladies

3 – Appliquer les concepts de la médecine évolutionniste aux maladies infectieuses et au cancer

 

pause

Tout au long du module, nous vous proposons des PAUSES RÉFLEXION pour consolider vos apprentissages. Prenez le temps d’y inscrire vos réponses et vos idées. Une réponse vous est proposée par l’expert afin d’approfondir et de bien ancrer votre réflexion. Elle ne met pas au défi la valeur de votre réponse personnelle, mais vous propose de nouvelles avenues.
Nous vous invitons également à prendre des notes personnelles dans l’outil « Prise de notes » situé à droite.

 

Remerciements

Expert de contenu : Patrick Foucault, MD

Conception et rédaction : Isabelle Burnier MD, M.Ed

Comité pédagogique : Jean Roy, MD, Diane Bouchard-Lamothe, M. Sc.S.

Programmation et technologie : Medtech, Université d’Ottawa

Réalisation:  avril 2018