Accueil


Éthique 1 Introduction à une approche éthique

Présentation du module

Ce module est le premier d’une série de trois et fait partie d’un ensemble ayant pour but d’aider l’étudiant en médecine à approfondir son questionnement éthique. Cela est particulièrement important pour une profession qui côtoie régulièrement des enjeux humains majeurs : l’inquiétude, la souffrance, la mort. La dissymétrie de la situation entre médecin et patient a souvent été soulignée. Parce que la profession médicale s’adresse à une personne ayant besoin d’elle, le risque d’abus de pouvoir est plus important qu’ailleurs. De ce fait, depuis au moins quatre millénaires la médecine a des règles de bonne conduite, des codes, des lois.
Durée du module : 60 min. environ
Le premier objectif de ce module est de préciser les différents registres de normes (la loi, la déontologie, l’éthique, la conformité sociale), pour que le concept d’« éthique » soit compris.
Le second objectif est une prise de conscience de la place de l’éthique dans la médecine. La médecine est d’abord une relation d’aide – donc une relation éthique – avant d’être un exercice technique. Le savoir et la technicité sont nécessaires pour une aide efficace. Il n’y a donc aucune opposition entre l’aspect scientifique et technique du métier de médecin et l’aspect éthique : ils font tous les deux partie intégrante du métier. Cela est d’ailleurs clairement indiqué dans les principaux référentiels de compétences (CanMEDs, SCLO, CNGE, etc.)
Bien sûr, si l’éthique a une longue histoire, il convient aussi d’avoir à l’esprit qu’elle reste un chantier et que, depuis la seconde guerre mondiale, elle n’a cessé de se renouveler. L’éthique médicale a profondément changé et bien des changements sont encore en cours. Aborder l’éthique, ce n’est pas prendre connaissance de théories mortes ou de règles figées. C’est avant tout s’interroger sur la façon de faire face à des problèmes concrets et d’assumer sa propre responsabilité.

Présentation de l’auteur :

1Jérôme Goffette est Maître de conférence en philosophie à l’Université Claude Bernard Lyon 1. A ce titre il enseigne les humanités médicales pour les facultés de médecine Lyon-Est et Lyon-Sud. Il a été directeur du Service commun de formation en sciences humaines et sociales de son université et s’est particulièrement investi dans l’enseignement médical et l’acquisition des compétences requises, y compris la relation soigné-soignant.
Ses recherches, au sein du laboratoire EVS (UMR 5600) portent sur l’anthropotechnie (humanité augmentée), sur la philosophie du corps et sur l’imaginaire du corps (cf. sa page sur www.academia.edu)

Remerciements

L’auteur remercie Yves Zerbib, Professeur de médecine générale du Département de Médecine Générale de Lyon pour la complicité existant de longue date dans leurs enseignements d’éthique. Il le remercie aussi d’avoir relu et enrichi ce module, qui bénéficie ainsi des complémentarités d’un philosophe et d’un médecin. Il remercie aussi, à titre posthume, les philosophes qui, depuis l’Antiquité grecque, ont façonné un champ de réflexion d’une grande richesse : Aristote, Montaigne, Spinoza, Kant, Bentham, Mill, pour ne citer que les plus classiques. Il remercie enfin Isabelle Burnier et Jean Roy pour les précieux échanges entre Lyon et les Humanités Médicales d’Ottawa.